Interrogations

Publié le par Tite fée Maëlie

Comment cesser de douter?  Se poser un jour en observateur, se regarder de loin et essayer de voir quel est le meilleur des chemins à suivre? on grandi en faisant des erreurs, si ma plus grande peur c'est de faire des erreurs; est ce que j'ai peur de grandir ?

 

Oui surement. Un peu Peter Pan sur les bords. Il parait qu'on l'est tous. Il faut se fixer des buts. Mais des buts de quoi? des buts POURquoi? à quoi ça sert? à quoi ça rime? au final après le premier but il faudra en trouver un suivant et ainsi de suite alors au final pourquoi voir au jour le jour me pose autant de problèmes? qu'est ce qui fait qu'une solution semble plus sécuritaire que l'autre? J'ai l'impression d'être une ado qui interroge son journal intime... et peut être bien que j'en suis toujours à ce stade là. Mais j'arrive à une période où je dois prendre des décisions pour mon "avenir" un avenir qu'on me demande de construire malgré tout, envers et contre tout. Contre un monde qui se veut avec des dents longues, contre une société qui semble oublier ce qui la constitue et fait d'elle un tout solide. Contre ceux qui doutent de moi .. sans parler de moi, le premier individu sur terre à douter de moi.

 

Quand on a presque toujours choisis la voix de la raison, et qu'on ressent un besoin irrepressible de liberté, comment on se résoult à rentrer dans le moule? à rentrer dans le monde du travail? à renoncer aux folies qui font l'intéret de la vie? Peut on réellement dire que l'argent est une nécessité absolue à leur réalisation? est ce que la seule solution pour avancer c'est de trimer? Entendons nous bien je ne parle pas de se faire entretenir... trop facile je ne suis pas naïve à ce point (quoique!!) mais la naïveté a-t-elle déjà blessé quelqu'un??? en quoi c'est un problème de ne pas vouloir accepter un environnement qui vous révolte? qui vous rend malheureux? qui vous écorche un peu plus tous les jours?

 

Peut être qu'il fini par nous rattraper tot ou tard et qu'au final autant plonger dedans dès le départ histoire de s'y faire au plus vite et de cesser de se débattre. Une véritable vocation d'idéaliste n'est ce pas ?? :)

 

Alors je ne dit pas non plus qu'il faut tout voir en noir. Loin de là. Il y a des choses à vivre pour lesquelles on se doit de faire quelques sacrifices. Mais ce que j'aimerai savoir c'est si au fond, tous ces sacrifices ne finissent pas par devenir les choses que l'on vit et ces jolis rêves finissent au placard, balayées avec l'usure du temps les remises à plus tard et autres choses qui viennent quand on "grandi". Alors j'ai surement une vision très négative mais en même temps.. comment ne pas l'avoir? Comment peut on avec un minimum de bon sens se dire aujourd'hui quand on a 20 ans: "bon et bien tout se présente à merveille, j'ai des diplomes en poche je n'ai qu'a trouver un travail qui me plait et faire ma vie là dedans, épouser mon compagnon, fonder une famille, evoluer dans mon métier et nager dans le bonheur d'un épanouissement total" Quand on voit les titres de l'actualité ... comment on peut se projetter positivement dans l'avenir? on nous parle de précarité, de non reconnaissance des jeunes dans le système... oui c'est bien on en parle. En quoi ça m'aide moi la pauvre petite étudiante lambda qui n'a pas de problème particulier, n'a rien vécu de traumatisant.. la plus banale possible en fait.

 

Alors oui on a envie d'aller danser et d'oublier quelques moments le monde qui nous attends, alors oui on fait la fête, on place nos amis audessus de tout. Peut être parce qu'au fond c'est le seul rêve de liberté qui nous reste: celui de choisir ceux qui nous accompagnent pendant que l'on trime. Ceux qui rendent cette épreuve un peu plus supportable. Mais au final si notre entourage est la seule chose concrète positive que l'on peut espérer dans une avancée, est ce qu'il ne faudrait pas avancer en fonction de notre entourage? Si c'est le cas qu'est ce qui m'a pris d'aller étudier dans une ville où je me retrouve toute seule? loin de ceux qui me sont cher? Il faut que j'en trouve d'autres?

 

Bon encore et toujours des questions.. ça ne finira jamais je crois alors je vais mettre fin à cet article avant que la patience de celui qui lira ça jusqu'au bout ne prenne fin elle aussi. Si jamais ça n'était pas le cas.. merci d'avoir terminé de lire tout ça.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> Ma mimie...tu n'es pas la seule a te poser toutes ces questions, je suppose que nous sommes une génération d'incertains, on nous dit tellemetn de choses contradictoires !!<br /> <br /> <br /> Je pense quand meme que tu as écris ce message dans un grand moment de negative-attitude, parce que quand tu y regardes de plus pres, tout n'est pas si noir ! le monde du travail est inconnu,<br /> donc il fait peur, mais c'est aussi un moteur d'épanouissement ! c'est tout le but de tes études ! trouver ton domaine d'épanouissement ^^<br /> <br /> <br /> Et le travail, n'est pas une fin, ce n'est qu'un moyen ! le moyen de gagner de l'argent pour les construire petit a petit tes grands reves, le temps d'un week end en amoureux ou a long terme !!<br /> L'argent en est le moyen, aussi triste que cela soit, c'est dur de faire sans ! mais je pense qu'il ne faut pas jeter son regard trop loin, parce qu'alors on se sent trop petit. Il faut regarder<br /> juste autour de nous, et profiter de tout ce qu'on aime, que ce soit aujorud'hui, demain, ou dans 20 ans ! toujours profiter, toujours garder son coeur d'adolescente qui se pose 10000 questions<br /> mais qui lui servent a aller de l'avant ! toujours garder son innocence, en enlevant la naiveté. Rester consciente que ces gens qui font les lois ne les font pas toujours bien, et que c'est nos<br /> vies et celles de nos enfants qu'ils peuvent bousiller ou au contraire ameliorer. Vigilance constante, dirait Maugrey ^^ Les surveiller, agir...La seule différence entre un peter pan et un<br /> adulte, c'est que l'adulte est conscient du monde dans lequel il vit, il ne lui tourne pas le dos. Rien d'incompatible au bonheur, qui passe par 1000 petites choses...<br /> <br /> <br /> Profite de ton homme, de  tes amis, et sus à l'avenir !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre